SEO

Quelle est la règle générale du stationnement au Maroc ?

Plusieurs nations du monde et surtout d’Afrique insistent au respect du Code de la route. Parmi ces pays, figure le Maroc. Ce dernier est compris parmi les nations africaines les  plus à cheval sur les règles de stationnement et/ou de conduite. Il a d’ailleurs établi une règle fondamentale et stricte sur le stationnement des véhicules. Quelle alors est cette règle ? Découvrez dans cet article, la règle générale du stationnement au Maroc.

Faire les stationnements seulement si les conditions sont favorables

Au Maroc, il y a une multitude de règles pour faire des stationnements. D’une façon ou d’une autre, ces règles aident les conducteurs à garer leurs véhicules hors conditions d’arrêts. Néanmoins, parmi toutes ces règles, il y a une qui rassemble le nécessaire à faire en matière de  stationnement.

A lire aussi : Pourquoi le netlinking ?

De façon paraphrasée, cette règle demande que tout conducteur fasse son stationnement en conditions favorables. Ces conditions sont mentionnées dans le Décret no  2-10-420, qui porte sur les conditions de stationnement et d’arrêt.

Respecter tous les panneaux de signalisation de stationnement

Le respect des panneaux de signalisation est aussi compris parmi les règles du code de la route au Maroc. Alors, même en stationnement, plusieurs panneaux passent et doivent être respectés. Ces panneaux précisent souvent les conduites à adopter lorsque le besoin de stationnement se fait sentir. Parmi eux, figurent notamment le :

A découvrir également : Comment choisir les mots clés d'un site Internet ? Les bonnes pratiques

  • Panneau de stationnement avec en dessous une flèche dirigée vers le bas ;
  • Panneau de stationnement avec en dessous deux flèches alignées (une dirige vers le bas et l’autre vers le haut) ;
  • Panonceau de stationnement avec en dessous une flèche dirigée vers le haut ;
  • Panonceau de stationnement avec en dessous un véhicule de transport.

Il faut retenir que chacun de ces panneaux a une signification précise indiquée dans les textes de références routières. En tenant compte de la précédente énumération, les significations des panneaux sont les suivantes.

Le premier indique qu’il est défendu de stationner devant ou jusqu’au niveau du panonceau. Le deuxième annonce que tout conducteur a l’interdiction d’arrêter sa voiture avant ou après lui. Le troisième panneau, en ce qui le concerne, défend tout arrêt devant ou au niveau du panneau. Pour finir, le dernier interdit l’arrêt de gros véhicules de transport de produits.

brown concrete building during daytime

Éviter les arrêts ou stationnements dangereux

Avec l’utilisation des panneaux de signalisation pour stationnements au Maroc, plusieurs autres règles ont été mises en place. Celles-ci concernent les situations de stationnements ou d’arrêt, considérées comme dangereuses. Autrement, ces règles aideront à éviter les risques de dommages et d’accidents qu’entraînent les mauvais stationnements.

Plusieurs cas ou lieux de stationnements dangereux sont mentionnés dans le code routier marocain. Entre autres, on peut citer :

  • Les trafics centraux à sens unique ;
  • Les virages ;
  • Les pistes souterraines et tunnels ;
  • Les voies ferrées ;
  • Les pistes cyclables à double sens ;
  • Les intersections (ou carrefour) et chemins tramways ;

En outre, il est interdit qu’une voiture soit stationnée à une distance de moins de 5 mètres d’une intersection. Egalement, les arrêts à moins de 12 mètres des tramways, intersections et voies ferrées sont prohibés. Voilà donc comment se présentent les circonstances d’arrêt ou de stationnement à éviter.

Éviter des arrêts ou stationnements gênants

En plus des stationnements ou arrêts dangereux, d’autres genres de stationnements ou arrêts sont défendus au Maroc. Même si elles ne sont pas qualifiées de dangereux, ces formes de stationnements et d’arrêts de véhicules ne sont pas moins entravantes. Ils gênent, d’une manière ou d’une autre, les actions d’autrui (déplacements, arrêts, etc.).

Parmi les lieux de stationnements et d’arrêts considérés comme gênants, on peut citer :

  • Le côté gauche des chemins cyclables à double sens ;
  • À l’entrée, et même sur la devanture des immeubles ;
  • Les chemins et accotements réservés aux piétons ;
  • Les chemins réservés aux bus, taxis, cycles ;
  • Les espaces réservés aux voitures de livraison ;
  • Les feux tricolores et tout autres panneaux ;
  • Les trottoirs ;
  • Devant les panonceaux d’arrêt défendu ;
  • À la fin d’une bouche d’incendie ;
  • À l’entrée d’un accès parking.

Est qualifié de gênant, tout autre stationnement obligeant d’autres passagers à traverser les lignes blanches.